Edition 2016

montfort_2016

CHRONIQUE DE NICOLAS STURMA

Pour cette 9ème édition, le Montfort Blues Festival affichait complet pour la deuxième année consécutive. Il a même fallu refuser du monde. Ce qui pose la question de l’évolution du Festival. Quelle direction prendre, plus grand, plusieurs jours, ne rien changer ? Quoiqu’il en soit, Montfort sur Meu à son festival Blues bien ancré le 3ème week end de Novembre. Le public est fidèle et il faut dire que la programmation est de qualité. Cédric sait nous concocter à chaque édition un savant mélange des différents styles de musique afro américaine. Et en cette année 2016, le cocktail était encore détonnant. D’abord, lors des  soirées off du festival, au Bar le Galop’1. Une première avec un combo nantais de vieux routier du blues, Colfax. Venu avec un CD fraichement enregistré ( « Let It Blues »), ils nous ont distillé un registre digne d’un club de Chicago, avec des reprises de Junior Wells, Jimmy Reed, Muddy Waters ou Hound Dog Taylor. Rien de neuf sous le soleil, mais un plaisir qu’ils partagent avec le public, qui le lui rend bien.

COLFAX

12832464_1062224003819210_271516875530676315_n

La semaine suivante c’était Little Tom & Jake, ni plus ni moins que Jakez and the Jacks, mais sans la section rythmique. Mais le registre est complètement différent. Et les rôles également. Ici c’est plutôt Little Tom qui officie au chant. Pas de compos personnelles, mais des reprises façon folk de grands standards américains. C’est bien fait et sans prétention.

LITTLE TOM & JAKEZ

14232051_10209115659622926_2642236671241282308_o

Cédric en infatigable programmateur se fera un plaisir de souffler dans son harmonica lors des deux soirées.

La grande soirée du 19 Novembre, s’annonçait  Sold Out quasiment une semaine avant le jour J. Tant pis pour les retardataires. On ne traine pas quand un Festival programme une aussi belle palette d’artistes. Tout commence avec Jakez and The Jacks. Vainqueur du prix Montfort Blues Festival lors du tremplin des RDV de l’Erdre fin Août, ils avaient tout simplement écrasé la concurrence raflant cinq prix. On retrouve Little Tom & Jake, accompagné de Julien à la basse et Hugo à la batterie. C’est Jakez au chant et en lead guitare. On est en plein Chicago Blues. On navigue entre Otis Rush, Magic Slim, Junior Wells et Buddy Guy, celui-là même qui a donné envie à Jakez d’écouter cette musique. Ils sont jeunes, maitrisent parfaitement leurs origines musicales, il va falloir maintenant composer et créer leur propre univers sans renier leur racine.

JAKEZ & THE JACKS :

14045551_1565259940449897_1252799039524008209_n

Deuxième groupe de la soirée, des Bordelais ; the Three Gamberos. Sous ce nom se cache les ¾ de Loretta and the Bad Kings. Loretta donc, Mig et Anthony. Ici le registre est totalement différent du swing rock’n’roll de Loretta et ses bad kings. Mig est au chant, loretta à la contre basse et Anthony à la guitare. Bluesgrass, country, folk sont au programme. La voix rauque de Mig me fait penser à celle de Mr Mat des Mountain Men.  Contre balancer, par celle plus légère de Loretta en background cette fois, l’ensemble est calme et apaisant. «Siempre Estuve Aqui » nous emporte du coté mexicain. Petit air latino pas désagréable du tout et montrant la palette musicale de ces artistes.

THREE GAMBERROS :

a8a484_3ccff55e75854a0a8eed72ad2c0be694-300x289

On monte un peu en gamme avec la venue de Miss Nickki and the Memphis Soul Connection. Direction les juke joints de Memphis Tennessee. Pour l’avoir vu en début d’année au Dynamo Café à Nantes, le show a évolué, les différentes dates jouées tout au long de l’année ont permis au groupe (On retrouve Julien Dubois à la basse, Florian Royo à la guitare, Fabrice Bessouat à la Batterie et Pierre Cherbero aux claviers) de se mettre en place et d’offrir un véritable show tout en énergie. Le public ne s’y trompe pas et lui fait une véritable ovation. Comme quoi, un même groupe peut donner deux shows différents.  Celui là était vraiment magique.

Ms NICKKI & THE MEMPHIS SOUL CONNECTION :

Le Blues Café

Un autre groupe que j’avais déjà vu et enthousiasmé, surtout celui du concert de clôture des RDV de l’Erdre en 2015, les Flying Saucers Gumbo Special. Rien que leur nom en entier sent bon le bayou, les airs cajun et la Louisianne. Deux surprises et pas des moindre nous attendaient cependant. Le sixième homme des Flying serait présent : Philippe SAURET compagnon de toujours et sévissant au frottoir (dashboard). Et puis l’absence de Fabrice JOUSSOT. Mais plus qu’une absence, c’est son remplacement au sein du groupe par Lucas GAUTIER. Les raisons de ce changement ne seront nullement évoquées, mais sur le coup, c’est un peu la déception. Fabrice chantait et sur scène son jeu de scène et sa complicité avec Fabio en faisant un show où l’on se s’ennuyait jamais. Est-ce pour cette raison, ou parce qu’on était encore sous le charme de Ms Nickki, mais le concert des Flying semblait peiner à démarrer. Je ne retrouvais pas l’énergie de la scène des RDV de l’Erdre. Philippe SAURAIS n’apportant pas grand-chose dans le jeu. A Nantes c’était Denis AGENET qui s’y collait avec une efficacité autre. Et puis, à la fin du show, certes un peu tardivement,  les choses se sont mises en places. Il faut oublier Fabrice, maintenant c’est Lucas le guitariste. Le style est différent, mais il a su nous prouver qu’il savait jouer et même très bien. Laissons les se roder sous cette nouvelle formule et gageons que d’ici peu de temps, leurs shows seront toujours aussi explosif.

FLYIN’ SAUCERS GUMBO SPECIAL :

14202769_1442956539064899_2808773931005830405_n

Voilà, la neuvième édition du Montfort Blues Festival aura tenue toutes ses promesses. Je ne le dirai jamais assez, des festivals de ce types là, des artistes français avec autant de talent, ça ne se manque pas. La scène afro américaine, pour rester large, dans la région est riche, et les occasions sont nombreuses de voir des concerts exceptionnels. Sachez en profiter.

DIVERS 

Je vous rappelle que 2017 sera la dixième édition, et que, peut être il y aura des surprises, peut être que non, mais sachez qu’elle se tiendra le troisième wek end de novembre et que si vous ne voulez pas la manquer, suivez l’information sur Roazhon Blues, qui vous tiendra au courant des noms et des dates de ce festival.

 

 

Ateliers et Expositions :

Exposition et ateliers de Cigar Box par Jacques Corre (K# Guitare Box)

Exposition Photos par Nicolas Sturma

Exposition Peintures par Jean-Luc Briand
logoville

Publicités